Comment avoir un jardin bio ?

 

Introduction

La mise en application de la loi Labbé en 2019, rend illégale l’achat la détention et l’utilisation de produits phytosanitaires issue de la chimie de synthèse, pour autant tous les jardins sont-ils devenus bio ? Et bien, la réponse n’est pas dichotomique, un jardin bio c’est un jardin en accord avec les principes fondateurs de la nature et des écosystèmes, c’est donc plutôt une démarche d’amélioration continue pour faire de ce lieu, un refuge pour nous mais aussi pour la biodiversité.

Connaitre son jardin

  • Connaitre son sol et sa terre

Connaitre le support de culture de son jardin c’est primordial et on peut facilement avoir quelques indices sur sa composition et sa dynamique. En effet le sol est un écosystème et pas seulement un support, le connaitre c’est pouvoir adapter les cultures et pouvoir le bichonner pour l’améliorer.

  • Connaitre la texture de son sol avec le test de la décantation

Dans un pot que vous pouvez fermer hermétiquement, remplissez-le à moitié et terre et compléter par de l’eau. Fermer le pot et secouez énergétiquement pendant 2min, puis laisser décanter 48h sans y toucher.

Des couches de décantation se forment alors : en cas les sables, au milieu l’argile et sur le dessus les limons. Il faut alors faire une règle de 3 pour connaitre les pourcentages de chaque élément.

Vous pouvez ensuite vous reporter sur un triangle de texture afin de connaitre le « nom » de votre terre.

Pour aller plus loin : http://www.fao.org/tempref/FI/CDrom/FAO_Training/FAO_Training/General/x6706f/x6706f06.htm

  • Pour connaitre l’activité biologique de votre sol, plantez des slips !

Cette méthode consiste à planter à environ 10 cm sous terre un bout de toile de coton bio, puis de laisser faire la nature. Trois mois plus tard vous pouvez alors déterrer votre toile et voir quel a été l’activité biologique dessus. Si vous la trouvez complètement désintégrée, alors bravo, l’activité biologique de votre sol est intense, si elle est juste un peu poussiéreuse alors peut-être est-il temps de travailler sur un plan d’amendement.

Pour aller plus loin : https://www.ademe.fr/plante-slip

  • Contempler son jardin

A l’évocation de cette méthode, souvent un sourire s’esquisse sur le visage de mon interlocuteur. Pourtant prendre le temps de regarder son jardin c’est prendre le temps de constater comment celui-ci évolue et vie : les ombres, les ombres portées, les vols d’insectes, …

On peut contempler son jardin à différents moments de la journée, sur des périodes plus ou moins longues, l’important est surtout d’appréhender le rythme de vie de cet espace : l’utilisation que nous en faisons, les fréquentations autres, le cycle de vie des végétaux…

Lorsqu’on prend l’habitude de contempler son jardin on se rends compte de la diversité des relations inter espèces mais surtout on se rends compte de manière dont l’espace vie le temps d’une année. On est alors à même d’accompagner au mieux le développement de nos cultures et de développer des espaces propices à l’épanouissement de la biodiversité (aménagement de passage à faune, abris, développement de végétaux nourriciers, …).

Mettre en place des méthodes pour conserver l’eau et la biodiversité

Face au réchauffement climatique et à l’érosion de la biodiversité les jardins des particuliers sont de vrais réservoirs et la juxtaposition des tous les jardins peut contribuer à la trame verte et à la préservation de la biodiversité.

  • Mettre en place des abris pour la biodiversité

Quand on parle d’abris pour la biodiversité il s’agit de penser au gîte et au couvert : produire un abri et de la nourriture pour les insectes, les petits mammifères et les oiseaux. Pour cela, rien de tel que des éléments naturels (végétaux, tas de bois, …) En effet, bien plus efficaces et diversifiés que les hôtels à insecte les éléments naturels sont les habitats premiers de la faune.

En termes de solution, la réponse est vaste, des arbustes à épines, des roches, des tas de bois, des fleurs, des arbres à petits fruits, notre jardin d’ornement devient beau et support de biodiversité.

  • Conserver l’eau au jardin

Lorsqu’on parle de conservation de l’eau au jardin deux axes peuvent être développés : Conserver l’eau dans le sol et récupérer l’eau de pluie. Les deux axes sont à approfondir.

En effet, conserver au mieux l’eau dans le sol c’est un moyen d’arroser moins, de favoriser la biodiversité du sol et d’avoir des plantes avec un système racinaire mieux développé. La première solution est simple : le paillage, ne jamais laisser une terre à nue, on paille en général sur 10 à 20 cm, cette couverture permet d’éviter l’évaporation de l’eau dans le sol. On paille avec des matières organiques (paille, foin, tonte, copeaux, BRF, …) qui vont de décomposer avec l’action de l’eau, de la faune et du temps. Pour limiter la terre à nue on peut aussi opter pour des végétaux couvre-sols qui permettront de garder la fraicheur du sol et de limiter l’évaporation.

Récupérer l’eau de pluie permet d’éviter de prélever de l’eau potable du réseau public pour arroser nos végétaux, cela permet aussi d’être mieux sensibiliser à la quantité d’eau utilisée ! Lorsqu’un robinet coule, difficile de savoir quelle quantité d’eau on a utilisé, alors que lorsqu’elle se trouve dans une réserve on peut facilement avoir cette donnée, la récupération d’eau de pluie est d’autant plus ludique que nos réserves peuvent se tarir rapidement, on se rend compte alors de notre dépendance à l’eau, même au jardin.

Conclusion

Ça y est vous y êtes, vous connaissez votre jardin par cœur, vous y avez aménager tous les éléments pour conserver l’eau et faire venir la biodiversité. Finalement, avoir un jardin bio c’est comprendre que nous ne sommes pas dissociés de l’écosystème planétaire et que chaque geste compte dans la préservation de la biodiversité, l’écologie et l’économie de nos ressources communes

Pour en savoir plus : https://www.jardiner-autrement.fr/

Retrouvez le guide du jardinage écologique en suivant ce lien : http://cdi.eau-rhin-meuse.fr/GEIDEFile/GuiDe_Du_JaRDiNaGe.PDF?Archive=177854699503&File=GUIDE+DU+JARDINAGE_PDF

 

Les animations du jour :

EVENEMENTS EN LIGNE

 

Animation Organisateur Lien
Podcast du Jardin des Merlettes

 

Le Jardin des Merlettes https://podcasts.apple.com/us/podcast/le-podcast-du-jardin-des-merlettes/id1455391875

 

Podcast On sème fort !

 

Mon Jardin Bio https://podcast.ausha.co/monjardinbio-podcast-jardinage-bio

 

Podcast La Question Jardin

 

Mon Jardin Bio https://podcast.ausha.co/la-question-jardin-par-monjardinbio-com

 

Quizz journalier sur Facebook Ville de Wissembourg https://www.sap-grandest.fr/%C3%A9v%C3%A8nement/quizz-en-ligne/

 

Publication Zéro phyto Chalons en Champagne Agglo https://www.chalons-agglo.fr/

 

Webconférence « Comment transformer son potager grâce aux déchets du jardin »

 

Mission Eau d’Alsace https://www.sap-grandest.fr/%C3%A9v%C3%A8nement/comment-transformer-son-potager-grace-aux-dechets-du-jardin/

 

 Prochain article prévu demain : Pesticides et changement climatique : comment sommes-nous impactés ?

Voir toutes les actualités